LIOTARD
Genève

Objet Rénovation et extension de l'école Liotard
Lieu Rue Liotard 66, Genève - Suisse
Maitrise d’ouvrage
Ville de Genève
Statut d’avancement Concours (non lauréat)
Surface 14.373 m² abords inclus

Si l’école du Liotard n’est pas parfaite, elle présente néanmoins de nombreuses qualités qu’il convient de mettre en lumière afin d’être pérennisées, voire transcendées par le projet. Cet équipement à l’échelle de quartier témoigne d’une position tout à fait singulière à la confluence entre une structure d’îlot clos au sud-est et un urbanisme ouvert au nord-ouest, entre la route de Meyrin à l’échelle du territoire et la rue Liotard plus locale. A cet endroit précisément l’école inaugure cet urbanisme ouvert en s’installant au milieu du site.

L’école semble s’installer comme une croix neutre au milieu de son terrain. Le parc au nord-est et les ceintures d’arbre donnent l’impression d’une école au milieu d’un vaste jardin. C’est sans doute sa qualité première.

Cette impression de vaste jardin est accentuée par l’implantation des édifices qui ne s’approprient jamais vraiment les sols extérieures en s’installant à des niveaux toujours autres. Du coup les cours, au nombre de quatre, ne sont jamais véritablement commandées par des espaces intérieures. Ils sont autonomes et parfois assimilables à l’espace public de la ville plutôt qu’à celui de l’école. On retrouve là une seconde qualité majeure qui confère à l’école un statut d’équipement public largement disponible.

L’édifice, n’est pas unitaire. L’effet de centralité de la croix congestionne les circulations, il rend peu fluides les déplacements en multipliant les culs-de-sac dans l’école et vers les cours. Par ailleurs, la nature même de cette typologie très centrée rend compte des difficultés d’autonomie de chacun des équipements (Piscine, salle de sport, dojo,…) utilisés en dehors du fonctionnement de l’école. Les croisements indésirables entre les élèves et un public extérieur sont implicitement induits par la typo-morphologie de l’école.

Par-delà, intrinsèquement, la plupart des salles proposent de belles qualités spatiales : la générosité, les vues, les lumières, les distributions horizontales, les rapports à la ville et au paysage, etc.

En revanche certaines salles majeures sont de piètre qualité comme le réfectoire, le dojo et les salles parascolaires. Nous en ferons un enjeu majeur du projet.

Matador - LIOTARD <br/> GenèveMatador - LIOTARD <br/> GenèveMatador - LIOTARD <br/> GenèveMatador - LIOTARD <br/> GenèveMatador - LIOTARD <br/> GenèveMatador - LIOTARD <br/> GenèveMatador - LIOTARD <br/> GenèveMatador - LIOTARD <br/> Genève