121/ TOIT & MOI

Objet Construction d’un nouveau siège administratif et technique
Lieu Cité du Festinoy, avenue du Millénaire, 7011 Ghlin
Maîtrise d'ouvrage SLSP Toit & Moi
Stade d’avancement Concours
Surface 2470 m²

La Société « Toit & Moi » est une société de logements sociaux de la région de Mons. Le projet concerne la construction d’un bâtiment neuf qui rassemblera les services administratifs et techniques en une seule entité alors qu’aujourd’hui, ils sont implantés sur des sites distincts.
Le projet est avant tout un outil ouvert qui invite à tous les exercices possibles d’appropriation et d’évolution, le maître de l’ouvrage ayant insisté sur la flexibilité de l’équipement.

L’entité est instituée par un « clos poreux » qui assure le lien entre toutes les parties d’un projet que nous fragmentons en 5 parties distinctes: édifice majeur, pavillon, espace couvert, cour et zone de parking.

L’édifice majeur recèle toutes les astuces du projet:

* Afin d’éviter d’être la simple transposition fonctionnelle du programme, des espaces invariants ont été repris en « familles » : les espaces  utilitaires fermés, les espaces discrétionnaires fermés, les espaces individuels ou de réunions fermés mais visibles, les espaces collectifs ouverts et partagés.

* L’édifice exprime la volonté de consacrer un « lieu ». La forme carrée s’avère être une forme parfaite pour ses capacités de rassemblement autour d’un centre. Celui-ci est traité comme un vide sur deux niveaux avec éclairage naturel zénithal : une pièce majeure mais sans fonction précise attribuée, une pièce en plus : la rencontre informelle, les croisements, des activités communes d’entreprise, un accroissement d’équipe pour un colloque ou un workshop, la détente…. Par sa seule présence, l’intégralité des services sont en relation permanente. Plus prosaïquement, elle assure une forme de compacité tout autant qu’une lumière naturelle diffuse au cœur du projet.

* Grâce à l’excentrement de la salle carrée centrale, les espaces qui bordent l’espace central ont trois épaisseurs différentes. Ces différences relatives permettent d’installer des situations d’appropriation et des natures d’espaces très multiples et distinctes.

Matador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOIMatador - 121/ TOIT & MOI