73/ Caserne

Objet Création de 126 logements
Lieu Belgique - Mons - Rue des Trois boudins/Rue des Arbalestriers 
Maîtrise d'ouvrage Himmos N.V.
Réalisation 2012 - 2014
Surface 13.710 m²

Photographies réalisées par Maxime Delvaux et Tim Van de Velde

Le projet concerne la partie de logements et espaces de services implantée dans la zone d’équipement communautaire et de service public (ZECSP) d’un projet plus global de revitalisation urbaine comprenant des immeubles privés de logements, services, bureaux et horeca avec parking et jardins privés collectifs ainsi que des espaces publics.

L’échelle du projet confère à ses auteurs et à toutes les instances participantes une responsabilité dont l’importance n’aura peut-être plus d’égale à Mons.

En effet, l’îlot de la caserne Léopold et la partie à investir est le site le plus vaste encore disponible dans l’intra-muros de la cité.

S’il va de soi que l’opération doit s’intégrer au paysage architectural montois, la condition nécessaire est néanmoins insuffisante.

A cette échelle, le projet doit apporter une plus-value architecturale et urbaine à la ville.

C’est une ultime occasion d’apporter un référent complémentaire pour épanouir la qualité urbaine de la ville.

Si la plus-value doit prendre racine dans les édifices référents de la cité, elle demeure néanmoins responsable de sa condition contemporaine. Le projet doit apporter ses propres forces, faire confiance à des ressorts spécifiques convoqués par les conditions de sa propre émergence.

L’intégration n’est pas à sens unique, un nouveau projet doit s’intégrer à l’univers architectonique qui l’accueille ; réciproquement cet univers doit être capable d’intégrer de nouvelles conditions.

L’intégration est encore moins un concept « générique ». Il ne peut ontologiquement que faire référence à des situations particulières et spécifiques.

C’est à ce dessein, ambitieux certes, que nous déployons le projet depuis son origine.

En témoigne, les prises de positions urbanistiques et les dispositions architectoniques.

L’histoire des villes nous apprend par ailleurs qu’il est nécessaire de prendre des décisions volontaires à son endroit et pour son avenir.

Ne citons pour exemple que les maîtresses de nos cités que sont Rome ou Paris pour comprendre combien les mutations urbaines sont décisives pour l’épanouissement de nos villes.


Matador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ CaserneMatador - 73/ Caserne